fbpx
Sélectionner une page

On a tendance à penser que Facebook est mort et qu’il est un réseau social de vieux. Ce n’est pas tout à fait vrai. Le réseau social, s’il est très décrié, reste le leader incontestable dans le monde des réseaux sociaux. En réalité, s’il paraît en perte de vitesse c’est aussi parce que le réseau social nous a habitués à des innovations permanentes.

Avec ses 1,47 milliard d’internautes qui se connectent à Facebook chaque jour, le réseau social est devenu une plateforme où les entreprises s’efforcent d’être visible pour conquérir de nouveaux clients et fidéliser les existants. Dans un microcosme où 4 milliards de publications quotidiennes évoluent, il devient presque difficile de se faire une place. L’algorithme, dont le nom fait parfois peur par souci de transparence, est là pour ordonnancer et sélectionner les publications qui s’afficheront dans le fil d’actualité.

Cette difficulté à être plus visible pousse ainsi les entreprises à recourir à la sponsorisation des contenus. Mais cela signifie-t-il pour autant que l’organique est mort ? Non, pas vraiment. Enfin c’est ce que j’ai pu constater côté média ces derniers mois,  lesquels ont connu des pics de visibilité. Preuve que l’organique n’est pas mort.

Lire aussi : Si votre publication Facebook ne fonctionne pas, c’est peut-être pour l’une de ces raisons

Voici 6 moyens de développer sa visibilité organique.

L’équation fréquence et créneau de publications

En semaine, le jeudi et le vendredi restent des temps forts à ne pas négliger. Plusieurs études ont déjà démontré que l’activité des internautes est souvent plus intense ces deux jours.

En week-end, les créneaux sont plus stratégiques. On constate deux créneaux phares : le samedi matin entre 10 et 12h, et le dimanche entre 16h et 21h.

Toutefois, ne respectez pas ce que disent les études, le mieux reste de tester par vous-mêmes quand votre couverture est plus satisfaisante car chaque page possède son audience et chaque page est un cas unique.

Astuce. Publier la nuit : cela peut paraître surprenant mais publier à un moment où l’activité est moins intense génère des taux d’engagement plus élevé. Testé et approuvé, cela permet d’avoir une chance supplémentaire d’être présent sur le créneau matinal.

Diversifier les formats (et notamment la vidéo)

Le mot d’ordre pour réussir à être visible sur les réseaux sociaux, c’est l’engagement. C’est la clé de voûte indispensable. Pas d’engagement = pas de visibilité. N’oubliez pas que Facebook reste une plateforme sur laquelle l’échange entre membres est favorisé.

En ce sens, Facebook insiste sur la diversification des formats. Les contenus sur Facebook sont nombreux : le lien, la photo, la vidéo, le live, le statut. Et s’il en est un qui est favorisé, c’est la vidéo ! Selon une étude de Social Bakers, la vidéo génère deux fois plus d’engagement qu’une image.

Cependant, inutile de se jeter à corps perdu sur ce format. La concurrence est rude. La vidéo doit respecter des formats précis pour être vecteur d’engagement. Les règles à prendre en compte :

  • Soigner les premières secondes : à la différence de YouTube, la lecture des vidéos dans le fil est automatique. Ce qui signifie que le nombre de vues peut être trompeur. La rétention d’une vidéo (ou le taux de complétion) est un indicateur clé pour obtenir davantage de visibilité. Plus les internautes restent sur la vidéo, plus Facebook l’a mettra en avant. Soignez donc les premières images pour attirer l’attention de l’internaute.
  • Investissez sur du contenu exclusif : la concurrence est rude sur ce format. La clé de la visibilité est le caractère unique de votre contenu. Plus le contenu est original, plus vous obtiendrez la récompense de la part de votre audience. Les communautés aiment être surpris.
  • Respectez la règle « un post = une info » : une vidéo qui contient trop d’éléments et sans fil conducteur font fuir. Tâchez d’être concis et précis sur un format autour des 1 minute, 1 minute 30. C’est déjà une première étape avant de se lancer dans des vidéos plus longues qui celles-ci sont monétisables.

Précision : il faut considérer la vidéo comme un levier d’audience indirecte. L’engagement cumulé auprès de ce format vous permet d’entretenir une affinité avec votre audience. Si bien que si cette audience interagit avec vous régulièrement (quel que soit le format), vous obtiendrez davantage de chances qu’elle voit aussi vos liens lorsque vous en diffuserez.

Mieux encore que la vidéo native, les Facebook live

Les Facebook live sont apparus sur le réseau social courant 2016. Au début, le format était ultra priorisé par Facebook. Dès le début, 100% de la communauté recevait même une notification pour être averti de la diffusion d’une vidéo en direct. Facebook a ensuite progressivement réduit la portée de ses notifications.

Si la viralité est moins importante presque 3 ans après, toujours est-il que le format reste largement plébiscité, par les médias notamment qui y voient un moyen facile d’entrer en interaction avec leur audience.

En moyenne, un internaute passe trois fois plus de temps à regarder une vidéo en directe qu’une vidéo natives.

Testez et apprenez

Il n’y a pas réellement de règles en la matière. Chaque page est unique et possède sa propre audience.

Les statistiques obtenues via Facebook insights regorgent de données utiles pour mieux comprendre le comportement de vos internautes. Plusieurs statistiques peuvent vous être utiles, comme par exemple la couverture de vos publications ou le volume d’interactions par type de format. Ces éléments vous permettent de prendre des décisions plus précises auprès de votre audience.

Sachez pour quel objectif vous publiez

Si vous êtes présent sur les réseaux sociaux, vous avez forcément un objectif pour votre entreprise. Ces objectifs sont nombreux et varient en fonction de votre secteur d’activité. Ils peuvent être : générer du trafic vers votre site web, développer vos ventes sur votre plateforme e-commerce, collecter des prospects, promouvoir des événements ou simplement entretenir une notoriété en développant un engagement constant auprès de votre communauté.

Persévérez

Il est parfois frustrant de voir des publications sur lesquelles vous avez passé du temps généré (seulement) quelques likes ou commentaires. Si vous avez du mal obtenir de la visibilité sur Facebook, les conseils ci-dessous peuvent vous aider à avoir des résultats rapides. Ne vous découragez pas et gardez l’esprit ouvert pour trouver des contenus qui fonctionnent.

✉ LA NEWSLETTER

 

👍Deux fois par mois, j'y parle médias, tendances, nouveaux formats éditoriaux, stratégie éditoriale et marketing, et d'autres sujets encore.

 

À très bientôt !

 

Merci, à très bientôt !