fbpx
Sélectionner une page

💬Préambule :

C’est une compétence sur laquelle je communique beaucoup moins, par manque de temps d’une part et parce que je préfère m’intéresser à toutes les branches du social media et pas uniquement aux social ads.

Pendant près de 3 ans pour le compte d’un grand média français, j’ai mené plusieurs campagnes et dévelopé des stratégies d’acquisitions. Parti d’une page blanche, j’ai dépensé près de 500 000€ de budget en publicités Facebook afin de répondre à plusieurs objectifs marketing : des besoins de notoriété et d’engagement, à des besoins de trafic, à la génération de prospects, de téléchargements d’application et de conversions personnalisées.

Côté performance, j’ai collecté près de 80 000 leads à des coûts moyens de 0,35€ ; générer plus de 80 000 téléchargements d’application à des coûts inférieurs à 0,45€. Des performances que j’explique pour deux raisons : d’une part car j’ai bénéficié de l’aura d’une marque forte sur son territoire ; d’autre part car le marché était sans doute moins concurrentiel il y a 2-3 ans.

À travers cet article (et celui-ci aussi), je tenais à revenir sur une pratique que je jugeais extrêmement intéressante et dont finalement on parle assez peu.

De l’audience de masse aux audiences de niches

L’avenir du web n’est pas aux audiences de masse. L’avenir du web est davantage aux audiences qualifiées (ou de niche). Mieux vaut parler régulièrement à de petites audiences que d’être picoré de temps à autre par des observateurs.

Et l’audience, dans une stratégie Inbound, prend des accents marketing. Ce qui compte c’est de pouvoir proposer le bon contenu, aux bonnes personnes, sur les bonnes plateformes.

Qui dit petite audience, ne dit pas mauvaise audience. Au contraire. Les petites audiences ont l’avantage d’être très fidèles et d’être engagées. Et cette audience est précieuse. Si bien qu’elle pourrait servir à d’autres !

Mettez vos audiences à disposition des annonceurs !

Avec l’audience partagée, il est possible de permettre à des annonceurs d’utiliser les visiteurs d’un site web (cela peut être sur des mots-clés très précis) à des fins publicitaires. Cela garantit à l’annonceur un ciblage plus ou moins précis et d’effectuer du retargeting sur des audiences que lui ne possèdent pas.

L’audience partagée est un moyen de court-circuiter cette tactique empruntée de l’inbound marketing, qui consiste à se créer des audiences qualifiées sur ses supports afin de recourir à la sponsorisation. Concrètement, c’est simple :

  1. Un internaute consulte un site spécialisé, par exemple un site sur la thématique de la santé qui regroupe 250 000 visiteurs uniques/mois
  2. Ces données de visite sont regroupées au sein d’une audience personnalisée grâce au pixel Facebook
  3. Ces données sont partagées en temps réel à un annonceur qui cible les internautes de ce site web à travers une campagne configurée

💡 À noter que cette pratique, qui est totalement transparente pour l’internaute, est aussi totalement RGPD compatible.

Comment partager son audience

Lors de la configuration d’un ciblage pour une campagne Facebook, il est possible de réaliser ce qu’on appelle des audiences personnalisées et des audiences similaires.

Les audiences personnalisées

Ce sont des audiences configurables directement depuis le business manager de Facebook. Ces audiences personnalisées sont ensuite utilisées lors du ciblage de votre campagne Facebook.

Ces audiences personnalisées correspondent à plusieurs critères. Ainsi, ces audiences peuvent rassembler :

  • Les internautes qui visitent votre site web
  • Les internantes qui s’engagent avec votre page Facebook ou Instagram
  • Les internautes qui consultent vos vidéos
  • Les internautes inscrits à votre newsletter
  • Etc…

Chacun de ces ciblages inclut des critères comportementaux (fréquence de visite par exemple) et des critères de temps (de quelques jours à 180 jours).

Les audiences similaires

Les audiences similaires sont des audiences créées à partir des audiences personnalisées. Aussi appelées « lookalike » ou « sosie », ces audiences correspondent à des audiences qui se rapprochent au mieux des audiences personnalisées. Facebook croise plusieurs critères (âge, zone géographique, intérêts) pour rassembler dans une audience des profils qui ressemblent le plus à l’audience personnalisée créée.

Les audiences partagées

Les audiences partagées ne sont autres que des audiences personnalisées ou similaires partagées par un autre compte publicitaire. Cette fonctionnalité Facebook est permis à tous ceux qui centralisent leur publicité Facebook au sein d’un business manager.

💡 Ce qu’il faut savoir : si une audience vous est partagée, il n’est pas possible de créer une audience similaire. Cette fonctionnalité est réservée au créateur de l’audience même. Cette audience similaire est toutefois partageable par son créateur.

Je ne m’étends pas sur le sujet : des spécialistes comme Danilo Duchesnes, Maria Wejman ou Joseph Donyo en parlent beaucoup mieux que moi.

Comment partager une audience 

1⃣. Aller dans l’onglet « audiences »

2⃣. Cochez les cases des audiences que vous souhaitez partager et cliquez sur « partagez »

3⃣. Indiquez l’ID du compte publicitaire à qui vous souhaitez partager l’audience et 4⃣. choisissez l’autorisation que vous accordez : « ciblage et statistiques » ou « uniquement ciblage » 

💡 À noter que l’ensemble des audiences partagées sont disponibles dans un onglet de votre business manager. 

Si vous répandez cette pratique à vos campagnes et avec vos partenaires commerciaux, vous pouvez avoir accès à l’ensemble de ces partages en procédant comme suit :

1⃣Accédez à vos business manager et 2⃣. allez dans « Paramètres de l’entreprise » 

3⃣. Rendez-vous ensuite sur : Source de données > Audiences partagées. Vous retrouverez ainsi toutes les audiences qui vous appartiennent et qui sont partagées

L’audience partagée, s’il est assez méconnue, peut vraiment vous faire gagner du temps et de l’argent. Découvrez dans cet article comment j’ai réussi à faire baisser mes coûts de campagnes grâce à cette stratégie.

✉ LA NEWSLETTER

 

👍Deux fois par mois, j'y parle médias, tendances, nouveaux formats éditoriaux, stratégie éditoriale et marketing, et d'autres sujets encore.

 

À très bientôt !

 

Merci, à très bientôt !