fbpx

L’incendie de Notre-Dame de Paris le 15 avril dernier, est, a été, et restera, un événement mondial. Côté média, la couverture a été à l’échelle de l’émotion suscitée autour de cet incendie. L’événement a largement agité les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Instagram.

Preuve en est, du côté des comptes des médias français sur Instagram et Facebook, les volumes d’interactions se sont envolés. Des chiffres d’engagement jusqu’à 7 fois supérieur à des semaines plus « classiques ».

La courbe bleue claire représente les volumes d’engagement sur Instagram des principaux médias français sur les 7 derniers jours

La courbe bleue claire représente les volumes d’engagement sur Facebook des principaux médias français sur les 7 derniers jours

L’émotion a même traversé l’Atlantique où celle-ci était également très vive du côté des médias américains, comme en atteste ce graphique ci-dessous montrant l’évolution de l’engagement sur 3 médias américains (New York Times, CNN et Washington Post).

La courbe bleue claire représente les volumes d’engagement sur Facebook de trois médias américains.

C’est d’ailleurs un des posts de la CNN qui arrive en tête des posts les plus engageant la semaine passée.

L’importance du Social Listening

Cet événement, aussi tragique soit-il, est une nouvelle étude de cas de social listening côté média. L’année passée, j’avais d’ailleurs évoqué les nouvelles perspectives en terme de veille qu’offraient les stories. En effet, peut-être bien plus que Twitter et Facebook, les stories représentent l’avenir de l’UGC et de l’interactivité.

L’une de ces nouvelles opportunités consistait à utiliser les stories pour découvrir et capitaliser sur le contenu généré par l’utilisateur.

Le tragique accident au Brésil, celui du barrage de Brumadinho qui a cédé fin 2018, a été un exemple parfait de comment un média peut servir de catalyseur d’informations car à travers les stories Instagram, le média peut agréger du contenu généré par les utilisateurs à un instant T et offrir à sa communauté différentes perspectives et informations.

Sur cet exemple, à défaut d’avoir des journalistes sur place, le média brésilien assurait une veille sur les stories Instagram grâce aux hashtags et aux fonctionnalités de géolocalisation pour récupérer des contenus.

Captures d’écran de stories Instagram par Jornal O Globo

Lire aussi : Les stories sont une chance pour les médias… mais ils ne le savent pas encore

Le réflexe de Snapchat pour les journalistes de la CNN

La CNN dispose d’une équipe dédiée au sein de la rédaction pour assurer ce social listening. Pour eux, Snapchat a été le lieu idéal pour s’informer des suites de l’événement sans pour autant avoir un journaliste sur place.

Ainsi, ce moyen de veille s’est avéré ultra-efficace pour découvrir des photos et des vidéos tournées autour du lieu par les utilisateurs eux-mêmes. Je vous invite d’ailleurs à découvrir la vidéo de CNN qui contient des images prises d’angles aussi différents les uns des autres, toutes tirées d’internautes à travers les réseaux sociaux (lien ici).

La CNN assure avoir proposé 16 vidéos différentes tournées dans des angles différents. Des perspectives intéressantes que même un seul média ne peut disposer.

Curated Our Stories, la fonctionnalité de Snapchat qui a permis cette couverture éditoriale

Déployée en septembre 2018, la fonctionnalité de Snapchat permet aux médias d’accéder aux publications des utilisateurs et de les regrouper dans des stories centrées sur des événements en direct, des Breaking news ou d’autres sujets de forte ampleur.

Cette innovation de Snapchat est disponible auprès des médias majeurs aux États-Unis mais également auprès du média français Brut. Curated Our Stories permet aux médias sélectionnés de créer et monétiser des stories à partir de contenu partagé publiquement par les utilisateurs.

Et c’est donc grâce à cet outil que la CNN, comme la majeure partie des grands médias américains, ont pu récupérer facilement des contenus provenant d’angles différents autour de Notre-Dame de Paris.

Capture d’écran de la story Snapchat de la CNN

Lire aussi : Tour du monde des pratiques des médias sur le format des stories

Le social listening, une réponse aux problématiques d’audience

Le social listening devient un enjeu de différenciation au sein des médias qui doivent toujours être capable de proposer des sujets uniques et originaux pour attirer les internautes.

Et pour répondre à ces nouvelles problématiques, les médias américains s’organisent : la CNN dispose ainsi d’une équipe de 7 personnes pour effectuer la veille ; et la rédaction des sports de la NBC a intégré le social listening dans son équipe social media composée de 10 personnes.

De cet événement, deux enseignements sont à retenir :

  • la veille devient cruciale : soit pour la couverture d’un événement, soit pour détecter des signaux faibles
  • les stories Instagram et Snapchat sont en passe de remplacer Twitter comme temple de l’UGC

Au-delà de ça, ces nouvelles pratiques augurent un changement de paradigme au sein des médias : les internautes veulent aussi participer à la construction de l’information. Ce changement doit inspirer les médias à créer des histoires autour des utilisateurs et reflétant les tendances.

Les réseaux sociaux deviennent des gigantesques forum

La veille devient une fonction clé et elle augure un changement majeur au sein des médias d’information. Pourquoi ? Car les internautes détestent de plus en plus la prise de parole des médias traditionnels et préfèrent la notion de forums organisés, capable de mêler relation avec le média et interactivité.

Finalement, le changement d’algorithme de Facebook début 2018 préfigurait le futur des réseaux sociaux, c’est-à-dire des plateformes sociales où l’engagement est au centre de la visibilité et où les conversations sont privilégiées. En mettant davantage en avant les groupes et les publications générant des commentaires, Facebook a ainsi décidé du sort des acteurs du web voulant uniquement réaliser du trafic.

Lire aussi : Instagram ou le nouvel eldorado pour les médias régionaux

Le marketing d'Instagram

Les clés pour développer son activité et réussir sa visibilité grâce au réseau social

Félicitations ! Vous allez recevoir le livre blanc