fbpx
Sélectionner une page

Les médias locaux sont des influenceurs sur leur territoire. Ils centralisent une grande partie des interactions de leur zone en animant à la fois leur propre dispositif et en intégrant des partenaires.

Et cette audience de masse à l’échelle locale cristallise les autres acteurs de leur zone. Le média doit servir ainsi de catalyseur pour à la fois nourrir la visibilité du partenaire et développer sa notoriété auprès d’audience de niche.

Pour un média local, des passerelles sont à trouver entre les différents acteurs de la zone : associations, clubs sportifs, ville/département/région, et autres acteurs de la vie locale.

Dans un premier schéma, j’explique ci-dessous les nouveaux dispositifs réseaux sociaux qui animent les médias.

Toutefois, on peut aller encore plus loin dans la démarche (j’en suis presque désolé pour ce schéma un peu pompeux). L’idée est ici d’utiliser la page mère pour catalyser l’activité social media qu’elle peut générer autour d’elle.

C’est dans ce contexte qu’elle peut à la fois OFFRIR de la visibilité à d’autres acteurs et à la fois BÉNÉFICIER de cet échange en retour. Les passerelles sont tout à fait possibles par le biais des pages locales ou directement à travers la page mère en fonction de la taille du partenaire.

L’audience partagée avec la publicité Facebook

Techniquement, il est très facile avec Facebook de partager l’audience d’un site à des fins publicitaires.

Méthodologie : le partenaire 1 partage l’audience de son site web. Cette action est rendue possible par le partage d’une audience réalisée par le back-office publicitaire de Facebook. Cette action n’est possible qu’à partir de l’installation du pixel Facebook sur le site du média concerné.

Exemple ci-dessous d’utilisation marketing d’une audience de niche

Une fois l’audience partagée (audience de niche hautement qualifiée), elle peut être réutilisée à des fins marketing par le média local pour réaliser des campagnes Facebook de génération de prospects, campagne de trafic sur des contenus locaux, offre d’abonnement spécifique.

L’inverse peut aussi se faire. Le média peut partager une audience segmentée de son site pour permettre au partenaire d’effectuer des opérations publicitaires.

⚠ Les CGU de Facebook précisent que ce partage d’audience n’est pas soumis à la vente.

De l’utilisation rigoureuse de la publicité Facebook

La publicité sur Facebook pour les médias est devenue incontournable. Elle permet de réaliser plusieurs objectifs :

  • développer la notoriété (vue de vidéos, interactions, etc)
  • développer le trafic sur des audiences cibles
  • générer des prospects
  • générer des téléchargements d’application
  • générer des conversions

L’utilisation de cette audience de masse est un boulevard pour les spécialistes du marketing Facebook.

J’ai identifié ci-dessous l’exemple d’un scénario possible sur l’utilisation et la segmentation de cette audience. Ce schéma plaide en faveur d’une optimisation maximale des budgets publicitaires.

Dans la définition de l’audience au sens social media, il faut inclure l’audience du site web, les vues de vidéos Facebook/Instagram, les engagements générés, les inscrits newsletter. Tous ces éléments constituent des audiences personnalisées dans le back-office de Facebook.

Exemple de Mindmap acquisition marketing réseaux sociaux

.

Consultez l’intégralité de cette série d’articles :