fbpx

Tik Tok a un statut qui impose : celui d’être l’application la plus téléchargée au monde en 2018. Un chiffre qui témoigne de l’engouement (et de la curiosité) ou pour cette nouvelle plateforme aux codes bien définis.

Et dès lors qu’une plateforme sociale capitalise de fortes audiences, les marques et les médias scrutent avec intérêt pour aller chercher de nouveaux leviers marketing. Des médias découvrent, d’autres hésitent quand certains y voient déjà de nouvelles opportunités publicitaires.

Et le défi est plus important qu’il n’y paraît : celui d’aller conquérir la nouvelle génération, en particulier les 16-24 ans. Une tranche d’âge encore difficile à aller chercher qui représente 60% des utilisateurs actifs sur le réseau social.

Tous les journalistes devraient être présent sur TikTok, au moins pour voir comment ça fonctionne et comment les internautes l’utilisent.

Zainab Khan – New York Times

💡Téléchargez le livre blanc : comment lancer son média sur TikTok

Être présent pour éviter de « passer à côté » 

La « peur de passer à côté » c’est souvent ce qui caractérise les médias. Peur de ne pas avoir senti le coup de venir et de devoir rattraper son retard.

Évidemment, le rôle d’un média sur TikTok prête à réflexion. Impossible de s’y lancer sans un minimum de réflexion éditoriale sur les contenus à relayer.

Car TikTok est un réseau exigeant. Les prises de paroles doivent être au préalable bien réfléchi. Plutôt que de jeter à corps perdu sur le réseau social, TikTok avertit déjà les médias de définir une ligne éditoriale claire pour séduire ses abonnés. Peu importe l’enjeu de vos prises de paroles, l’important est d’avoir une ligne directrice dans vos publications.

Une première approche sur le réseau social peut consister à recycler des contenus déjà diffusés sur d’autres plateformes. C’est une manière de constater les publications à succès et d’adapter ensuite.

Mais il y a une chose à considérer : l’interaction avec son audience est nécessaire, plus que sur n’importe quelle autre plateforme. Impossible de créer du lien avec vos audiences s’ils ne s’engagent pas avec vous à travers les « coeurs », les commentaires ou encore les partages.

Des médias présents mais des stratégies à écrire

Difficile d’évoquer des stratégies pertinentes côté média. Comme à chaque début d’intérêt d’une nouvelle plateforme, la première stratégie consiste d’abord à s’assurer une présence et éventuellement à éviter ce qu’on appelle le cyber squating (une pratique courante qui consiste à créer un compte au nom d’une marque ou d’un média).

Et comme toute nouvelle plateforme nécessite de nouvelles ressources, les éditeurs agissent pour le moment à l’économie. Les contenus diffusés sont généralement dupliqués et recyclés depuis d’autres plateformes. 

Aujourd’hui, les médias sont encore dans une phase expérimentale pour coller aux codes de la plateforme. Un exercice complexe. D’ailleurs, la plateforme sociale, soucieuse de l’intérêt des médias, déploie récemment des versions afin d’ouvrir la porte à d’éventuelles possibilités de monétisation. 

📌6 conseils avant de se lancer sur TikTok : comment lancer son média sur TikTok

Des codes à appréhender

L’enjeu de visibilité des médias s’articulent probablement autour des challenges. ADN du réseau social, ces challenges identifiés à coup de hashtag permettent d’étendre sa visibilité très facilement.

Ces challenges constituent certainement la composante clé du réseau. On retrouve surtout deux types de challenges : 

  • Les challenges officiels : ceux qui sont lancés par les équipes éditoriales de TikTok. Ces challenges sont propres à chaque pays. Les internautes reçoivent généralement des alertes de la part de la plateforme et les invitent à participer ;
  • Les challenges non-officiels : ce sont des challenges initiés par des utilisateurs eux-mêmes. Le challenge est rendu visible à travers un hashtag décidé par l’influent qui invite ses abonnés à reproduire le challenge.

Comme sur Twitter, TikTok fonctionne avec des hashtags tendances. Et comme sur Twitter, il est nécessaire pour un média d’assurer une veille pour éventuellement s’aligner sur un hashtag pertinent ou corrélée à l’actualité. C’est ainsi que certains contenus obtiennent de la vitalité. 

Nul doute que les médias du monde entier patientent avec de réfléchir à une présence complète sur TikTok. Des américains aux français, les médias sont nombreux à essayer. Partez pour un tour d’horizon des pratiques à travers le monde ici.

Retrouvez également : Stories & Médias, tout pour comprendre l’émergence des stories au sein des médias