fbpx

I just think that this is the future. People wants to share in ways that don’t stick around permanently, and i want to be sure that we fully embrace this. Mark Zuckerberg

En 2018, Mark Zuckerberg évoquait les stories comme le format de l’avenir en terme de consommation numérique sur les réseaux sociaux, admettant lui-même que cette vague déferlait rapidement.

Si vous êtes une marque ou un média, sachez qu’être présent sur Instagram répond à des objectifs marketing, qui vont de l’engagement à la création de valeur. Des objectifs qui vont de :

  • La notoriété : je fais connaître ma marque/mon média au-delà des frontières
  • L’action : je fais agir mon audience autour de mon dispositif (redirection vers son site web, téléchargement de mon application ou partage de mes contenus)
  • L’affinité : mon audience contribue, s’engage et devient actrice de ma marque/média

Pourquoi croire au format des stories ?

Investir Instagram c’est la capacité de :

  • S’adresser à une nouvelle génération :  53% des 18–29 sont sur Instagram, environ un quart des français ont un compte Instagram
  • Imaginer des formats interactifs et originaux, mettre en scène ses contenus
  • Générer de l’audience
  • Rajeunir son image de média
  • Moderniser dans un monde toujours en quête de nouveauté
  • Surfer sur la tendance
  • Appréhender les outils d’Instagram et les codes des Millenials

Le début de la fin d’un modèle traditionnel et une nouvelle approche social média

Si les stories revêtent deux nombreux arguments…, comme

  1. Renforcer la proximité auprès de son audience et gagner en réactivité
  2. Conquérir un public nouveau tout en s’appropriant de nouveaux codes qui mettent en valeur l’identité du média
  3. Proposer une diversité de formats éditoriaux sur une plateforme au potentiel de croissance important.

…elles annoncent également un changement de paradigme le petit monde des réseaux sociaux.

Si les stories deviennent le format phare sur les réseaux sociaux cela signifie qu’on quitte progressivement un modèle traditionnel. Ce modèle, qui a fait le succès de Twitter et de Facebook, mettait le partage au cœur de la stratégie pour obtenir de la visibilité. Pas de partage = pas de visibilité.

Dès lors, nous quittons ce modèle pour basculer vers un modèle où le partage est complexe, voire inexistant. Ce qui signifie que pour développer sa visibilité, la marque ou le média devront être en mesure de proposer une information centrée autour de l’engagement, l’écoute et l’interactivité auprès de son audience.

Quels formats les médias initient autour des stories ?

Stay Tuned (NBC)

Le média américain a lancé sur Snapchat une émission intitulé “Stay Tuned” avec une équipe composé de… 30 personnes. Un effort qui peut paraître surréaliste pour une émission diffusé 2 fois par jour pendant la semaine, et une fois par jour le week-end. Mais des efforts qui leur permettent de rassembler 25 millions de téléspectateurs uniques mensuels. 75% ont moins de 25 ans et 50% regardent plus de trois fois par semaine. En Janvier 2018, le format comptait 4 millions d’abonnés.

Copie de Stories des médias dans le monde - Google Slides - Google Chrome.jpg

The New York Times

Le média New Yorkais compte 5,4 millions de followers sur son compte. Le média américain partage des stories longues, alternance de photo, de vidéo et de textes, avec la possibilité de renvoyer vers le site web pour en savoir plus. Ces stories servent de projecteur pour mettre en avant un contenu à forte valeur ajoutée type reportage ou enquête.Modifier l’article ‹ Jonathan Le Borgne — WordPress.com - Google Chrome_3.jpg

Le format est repris par plusieurs médias américains. Washington Post, Los Angeles Time, Chicago Tribune adoptent la même pratique

Copie de Stories des médias dans le monde - Google Slides - Google Chrome_2.jpg

El Nacional

Au Vénézuela, El Nacional, qui a récemment stoppé sa diffusion papier, a diffusé le discours d’un des eux candidats à la présidence directement sur le compte Instagram. Une stories immersive qui préfigure un retour en force du live.

Copie de Stories des médias dans le monde - Google Slides - Google Chrome_3.jpg

Jornal O Globo

Au Brésil, on a un exemple parfait de comment le média peut servir de catalyseur d’informations. Catalyseur pourquoi ? Parce que le compte du média va permettre d’agréger du contenu généré par les utilisateurs à un instant T, et ce référant directement soit à une localisation soit à un événement lié à un hashtag.

Ici, après que le barrage ait cédé, des dizaines de personnes ont diffusé des images/vidéos sur leur propre compte Instagram à travers les stories. À défaut d’avoir des journalistes sur place, la média écoute, veille et diffuse l’information à son audience, à priori plus importante qu’un instagrammer lambda. Quand autrefois ce type de contenu était sur Twitter et permettait d’enrichir des articles, désormais c’est Instagram qui devient le premier réflexe.

Copie de Stories des médias dans le monde - Google Slides - Google Chrome_4.jpg

The Independant

The Independant propose chaque jour un résumé de l’actualité quotidienne. C’est un format qui s’apparente beaucoup aux newsletters des médias qui opèrent une sélection quotidienne et hiérarchisée de l’information. Chaque slide correspond à une information et renvoie vers un article du site web.

Modifier l’article ‹ Jonathan Le Borgne — WordPress.com - Google Chrome_4.jpg

The Guardian

The Guardian propose une stories hebdomadaire très dans l’air du temps, à l’heure notamment où on parle beaucoup de fake news. Le concept est simple : l’animatrice expose des sujets de l’actualité, interroge la communauté, puis l’animatrice révèle la réponse et l’explique. Les codes Instagram sont là ! C’est coloré, y’a du rythme, la stories est incarnée par une journaliste qui le même âge que son audience

Modifier l’article ‹ Jonathan Le Borgne — WordPress.com - Google Chrome_5.jpg

Financial Times

Le média économique mise sur l’audience. Pour eux, une stories Instagram génère plus de trafic qu’un post Facebook moyen. Leur force : une audience mondiale et qualifiée.

Copie de Stories des médias dans le monde - Google Slides - Google Chrome_5.jpg

Al Jazeera English

Al Jazeera propose une stories intitulé The Stories you choose today. Le principe est simple : le média invite les internautes à proposer des sujets à la rédaction. Ces derniers sont traités dans la journée ou le lendemain.

Copie de Stories des médias dans le monde - Google Slides - Google Chrome_6.jpg

Eté Arte

Plus qu’un format éditorial, un produit. Arte a inventé, à travers Eté Arte, la bande-dessinée sur Instagram. Un produit rafraîchissant, moderne et engageant qui raconte qui les histoires d’Olivia et d’Abel qui se posent les mêmes questions que sa génération : la famille, l’amour, l’amitié. Le produit rassemble plusieurs milliers d’instagrammers depuis l’été 2017.

Copie de Stories des médias dans le monde - Google Slides - Google Chrome_7.jpg

France TV Slash

C’est un petit dernier dans le paysage média. Le format initié par France TV reprend les codes d’Instagram : c’est fun, l’information à destination des jeunes est abordée de manière très pédagogique, avec un membre de la rédaction qui appartient la même génération. En plus de cela, les sujets sont décomplexés et s’adresse au Millenials.

Copie de Stories des médias dans le monde - Google Slides - Google Chrome_8.jpg